Archives quotidiennes :

declaration AFP du 22 nov 2015

Le syndicat sud solidaires BHV, a à plusieurs reprises appelé ses adhérents et les salariés du magasin à se mobiliser contre les ouvertures dominicales pensant que celles-ci ne sont ni un modèle social ni une une possibilité de pérennité pour l’entreprise.

Nous sommes intervenus notamment lors de la consultation des organisations syndicales à la mairie de Paris insistant sur le rôle essentiel du repos dominical comme lien social et familial. Pourtant, avec le soutien d’une couverture médiatique favorable au travail dominical, le Gouvernement a choisi de répondre à la demande d’une éventuelle relance de l’économie au détriment de la vie associative, culturelle et familiale.

Suite à la promulgation de la loi Macron et les définitions des Zones touristiques internationales en septembre dernier notre organisation pragmatique, décide de rentrer en négociation sur l’établissement de Rivoli/Marais, considérant que les contreparties doivent être plus importantes puisque les salariés du BHV se sont largement mobilisés.

Le Bhv Rivoli est un magasin généraliste, il reste une exception, conservant un effectif de salariés maison à plus de 50%. Il se doit de proposer à ses salariés des compensations salariales et des mesures adéquates en vue de faciliter les ouvertures dominicales.

Depuis donc 3 mois, les négociations se sont poursuivies avec comme résultat, un projet qui est aujourd’hui mis en consultation pour approbation par les salariés.

Ce suffrage, demandé pour avaliser le projet a recueillit aujourd’hui un avis négatif.

Force est de constater que de nombreux votes se sont exprimés, un vote bien plus important que pour les élections professionnelles, nous nous devons d’en tenir compte.

1277 bulletins, 640 Non, 627 OUI.

Le syndicat SUD SOLIDAIRES BHV ne signera donc pas cet accord.

Pour le syndicat SUD SOLIDAIRES BHV, Jean Claude BIGEL Secrétaire Général.