Archives mensuelles : novembre 2015

Projet d’ouverture dominicale

NEGOCIATIONS ACCORD BHV MARAIS SUR LES DIMANCHES
EXPRIMEZ-VOUS !

En cette période compliquée et chargée socialement nombreux d’entre vous se demandent pourquoi, nous, Sud Solidaires BHV, avons décidé de négocier au sujet du travail dominical ?

Tout d’abord nous tenons à préciser que nous avons été, et nous sommes toujours foncièrement convaincus que le travail dominical n’est ni un modèle social, ni une solution de pérennité pour l’entreprise mais la promulgation de la loi Macron ne nous laissait que deux cas de figure :

1. Soit nous refusions toute négociation et attendions un accord de branche et dans ce cas, nous savions très bien que nous n’obtiendrions qu’un accord au rabais qui ne bénéficierait qu’au patron et ne prendrait pas en compte toutes les spécificités liées au BHV.
2. Soit nous acceptions de négocier en faisant au mieux afin que les salariés du BHV aient une réelle contrepartie et ne soient pas obligés de jeter leurs vies sociales aux oubliettes.

Pris entre le marteau et l’enclume, nous avons décidé d’agir là où l’immobilisme aurait été une solution de facilité. La seule question qu’il faut se poser à l’heure actuelle est : préférons-nous être spectateur ou bien acteur de nos vies ?

Certains diront « SUD SOLIDAIRES BHV retourne sa veste », ce à quoi nous répondons qu’il est bien plus facile de parler que d’agir. Nous l’avons déjà dit et nous le répétons RIEN NE SE FERA SANS VOUS !

Notre démarche n’a qu’un seul but, s’assurer que le volontariat soit respecté et que les salariés travaillant le dimanche aient des compensations en adéquation avec le sacrifice qui leur est demandé et puissent revenir sur leurs décisions.

Ainsi, lors de la dernière négociation du 5 novembre nous avons obtenu des contreparties financières et sociales supérieures à celles envisagées au départ ou au niveau des propositions de branche de l’UCV.

Cet accord soumis à votre avis fixe des limites et s’appuie sur une réalité.

Face à la précarité existante dans notre entreprise, les difficultés financières de certains collègues, le travail du dimanche est une réalité au BHV, comme dans toutes les entreprises du commerce. Nous devions en tenir compte.

Il répond aussi à notre volonté de renouer avec une politique d’emplois, 150 ou 200 embauches prévues en fonction des salariés volontaires travaillant en semaine, ce n’est pas rien !!!
(Pour rappel l’accord 35 heures de 2000 ne prévoyait que 90 emplois sur l’ensemble de la société.)

Nous avons obtenu aussi l’augmentation des horaires des temps partiels qui le souhaiteraient, ainsi que l’octroi pour certains du samedi comme jour de repos hebdomadaire.

La limitation à 15 dimanches travaillés pour le personnel de semaine lié à la vente est aussi un garde fou pour la vie familiale et associative.

Par ailleurs, il nous a semblé important de faire reculer la direction sur son projet de nouvelle rémunération vendeur qui prévoyait d’augmenter le seuil de déclenchement à partir de 100% d’indice au lieu de 90 actuellement.

La nocturne du mercredi est abandonnée et les horaires du dimanches sont fixés de 11h à 19H.

Les chèques Césu pour la garde d’enfants et la prise en charge des frais de transport en cas de co-voiturage sont des avantages supplémentaires pour les salariés travaillant le dimanche.

Malheureusement, nous n’avons pas pu obtenir l’ensemble de nos revendications, car nous avons été pratiquement les seuls pour négocier les contres-parties, la CGT et la CFTC préférant rester spectateurs dans ces négociations.

La situation financière du BHV n’est pas saine, les perspectives d’évolution du chiffre d’affaire à court terme vont être lourdement impactés par les attentats, Il est de notre responsabilité d’essayer d’assurer au mieux la pérennité de nos emplois.

La consultation du personnel sur cet accord des dimanches est un moment important dans la vie sociale de l’entreprise, ne vous laissez pas influencer, exprimez-vous.

Pour rappel pour 2016, les 12 dimanches dit du maire suite à la loi Macron si pas accord au BHV seront rémunérés :
1 jour de récupération + 1 repos dans la semaine+ paiement 100%

Le syndicat SUD-SOLIDAIRES BHV appelle les salariés travaillant au BHV à prendre ses responsabilités comme toute l’équipe SUD SOLIDAIRES BHV l’a fait.