réorganisation acceuil encaissement

 

Le grand bluff (tract distribué le vendredi 12 juin)

Suite à l’audit dans lequel de nombreux collaborateurs ont pointés du doigt de nombreux dysfonctionnement (copinage, mépris des règles sur les droits des travailleurs en difficulté Etc…)

La Direction a décidé de restructurer l’Accueil Encaissement. Principe que Sud Solidaires BHV a approuvé en votant « Pour » en C.E et « Abstention » en CHSCT confiant dans la direction pour régler les problèmes.

Mais au vue des résultats de cette « Restructuration » nous hésitons entre applaudir des deux  mains la « carotte » de la décennie ou alors rigoler à la pire blague « Carambar » ayant jamais existé.

En effet, comment peut on appeler cela une restructuration si on prend les mêmes et on recommence !

Peut on croire que le copinage va disparaître alors que ceux qui étaient pointés du doigt dans l’audit restent quasiment à la même place ?

Des postes dans des bureaux (hotline) ont été créés, et auraient pu grandement améliorer les conditions de travail de certains collaborateurs ayant des restrictions médicales et pourtant la direction n’a pas proposé à ces personnes de passer les tests pour accéder à ses postes.C’est ça rétablir la justice au sein de l’Accueil Encaissement ?

De la même façon les tests pour les postes d’encadrants n’ont pas été proposés aux hôtes et hôtesse de caisse, alors que nombreux d’entre eux auraient eu les capacités nécessaires pour ce poste.

Une fois de plus la Direction a effectué ses choix à la tête du client et non en fonction des capacités de chacun. En conséquence de quoi, nous, Sud Solidaires bhv, désapprouvons totalement cette « restructuration » qui à nos yeux n’est ni plus ni moins qu’un pansement sur une jambe de bois.

Les conséquences négatives de cette réorganisation sont déjà visibles car plusieurs salariés sont en souffrance aujourd’hui.

Au nom de la justice et de la santé mentale des salariés, nous demandons que la direction revoie sa copie.