Halte à la casse

le bout du tunel

La fermeture des magasins de Rosny et de Rives d’Arcin a attristé toute l’équipe du syndicat Sud solidaires BHV, dont certain y on passé quelques années. Elles font suite à une dure période de réduction des coûts pour le groupe BHV, Groupe qui devient une portion congrue.

La décision commerciale dépend entièrement d’une politique malsaine, basé sur le seul profit des actionnaires qui souhaitent une rentabilité immédiate.

Passé sous silence les dividendes ont été versés allègrement aux gros bonnets tandis que les salariés et démonstrateurs voient leurs conditions de vie au travail se détériorer et un manque à gagner toujours plus criant.

De nombreux accords de principes, donne une image édulcoré de l’intérêt que porte le gouvernement à la classe sociale des exploités.

Nous avons eut droit à un accord stress national qui prévoit une attention particulière sur la souffrance au travail.

Des minimas sociaux sont en négociation, un plan social se profile pour essayer de recaser les 108 personnes laissées sur le carreau.

Il y a loin de la coupe aux lèvres, derrière des accords de méthode, l’entreprise BHV n’a pas cesser depuis des années de poursuivre sont travail de sape des acquis sociaux.

Nous constatons tous à n’importe quels niveaux que nous nous situons sur l’organigrame une perte partielle et toujours plus importante de notre autonomie dans le travail.

Devant un désintérêt profond voir un mépris affiché par les responsables d’une telle banqueroute et les solutions sur du court terme qui met le groupe BHV de plus en plus dans le rouge, nous devons organiser la résistance et nous en avons les moyens.

Nous en avons aussi l’obligation, se profile des arrangements entre « partenaires sociaux, patronat et la mairie de paris entrainant la population vers des possibilités d’ouvertures des magasins en zone touristique 7 jours sur 7.

Pour renouer avec la réussite, c’est une autre histoire qu’il faut construire

Le choix des salariés est tout autre, basé sur la confiance, la reconnaissance des capacités l’entraide et la perspective d’avenir à long terme

Ce choix, il nous faut l’imposer,

C’est par la lutte que nous maintiendrons le respect de notre vie privée.

Restons vigilant et Rendez vous prochainement dans l’action.